Comparatif de l'impact environnemental des sites Web des principaux partis aux élections générales québécoises de 2022

Les sites Web des différents partis politiques permettent à ceux-ci de véhiculer beaucoup d'information à leurs potentiels électeurs. Bien qu'ils soient donc très utiles, ils émettent toutefois des émissions de carbones (CO2).

6 minutes de lecture
Comparatif de l'impact environnemental des sites Web des principaux partis aux élections générales québécoises de 2022
Photo par Singkham sur Pexels.
📢
Entrepreneur.e? Dirigeant.e d'une entreprise? Auriez-vous 5 minutes pour remplir et partager un court sondage afin d’aider un futur entrepreneur? 🤔

https://forms.office.com/r/jDFxM7ZkwV

Merci d'avance pour le temps accordé! 🥰

📩
Veuillez noter que cet article a été rédigé pendant la campagne électorale, mais qu'il n'a été publié qu'après celle-ci afin que l'article ne soit pas considéré comme une dépense électorale. 😉

À l'heure où l'environnement est sur (presque) toutes les lèvres, je me suis posé la question suivante : quel est l'impact écologique des sites Web aux élections générales québécoises de 2022?

J'ai donc décidé de me livrer à un petit exercice non partisan sur les cinq principaux partis ayant actuellement (au moment d'écrire ces lignes) un député élu :

Pourquoi mesurer l'empreinte carbone des sites Web? Même si leur impact peut être moins marginal que celles d'autres secteurs (telle que l'automobile), leur conception et leur utilisation génèrent des émissions de gaz à effet de serre non négligeables.

En effet, afin de faire fonctionner les sites Web, plusieurs types de serveurs ont besoin de fonctionner, les données transigent sur des réseaux Internet et il est nécessaire d'avoir des appareils pour les consulter.

📩
Cet article a été écrit dans un but de sensibilisation aux impacts écologiques des sites Web. Prière de ne pas se fier uniquement aux résultats de ce comparatif lorsque vous irez voter, mais plutôt de consulter les engagements des différents partis! 😉

Outil

Afin de calculer l'impact environnemental des différents sites Web, je me suis servi d'un outil nommé DigitalBeacon.

Welcome – Beacon
Calculate the environmental impact of a web page, see the breakdown and learn what measures can be taken to improve it.

Cet outil se base sur la transmission de données, qui peut être mesurée avec précision, ainsi que sur deux nombres représentant le nombre de kWh par gigaoctets et de CO2 par kWh.

Après avoir soumis une URL, l'outil nous présente un rapport mentionnant 4 nombres importants :

  • la consommation de CO2 (en grammes) lors de la première visite;
  • la taille totale de la page (en mégaoctets) lors de la première visite;
  • la consommation de CO2 (en grammes) lors de la deuxième visite;
  • la taille totale de la page (en mégaoctets) lors de la deuxième visite.

Pourquoi mesurer les mêmes données une seconde fois? Car, la plupart du temps, les personnes consultent ou visitent plusieurs fois la même page. Les sites Web peuvent donc mettre en place différents moyens, telle que la cache, pour que les navigateurs ne soient pas obligés de télécharger de nouveau certaines ressources.

Également, l'outil permet d'estimer la production totale mensuelle de CO2 à partir du nombre de visites mensuelles ainsi que du pourcentage de personnes qui revienne une seconde fois sur le site Web.

Méthodologie

Afin que cet exercice soit plus représentatif des différents sites Web, j'ai décidé de tester trois pages que les sites Web avaient en commun :

  • leur page d'accueil;
  • la liste de leurs candidats;
  • ainsi qu'une page pour s'inscrire comme bénévole.

De plus, afin de rester le plus neutre possible, j'ai listé pour chaque test les partis politiques dans un ordre aléatoire.

Au niveau de la production totale de CO2 par mois, j'ai laissé les valeurs par défaut de l'outil (10 000 visites mensuelles et taux de nouveaux/revenants de 40/60) afin d'avoir un comparatif. Afin d'avoir une meilleure approximation de leur consommation réelle, j'aurais eu besoin de connaître ces différentes valeurs pour ces sites Web. 😟

Résultats

Page d'accueil

Compilation des résultats de DigitalBeacon des pages d'accueil des partis politiques.

Liens Web vers les résultats sur DigitalBeacon

Pour ceux et celles souhaitant consulter d'eux-mêmes les rapports produits sur DigitalBeacon, voici ci-dessous les liens pointant vers ceux-ci. Il est possible qu'il y ait des différences entre les rapports à jour et les résultats précédents si les partis ont mis à jour leurs pages Web.

Comme la page d'accueil du PCQ est assez simple avec des photos de son chef et de banques d'images (ouch! 😣), elle est, et de loin, la page d'accueil la moins lourde parmi toutes les autres. 🥳

Deux autres partis ont mis en place de bonnes mesures pour améliorer la performance de leur page d'accueil : le PLQ (99 %) et QS (92 %).

Avec une réduction de seulement 2 % après une visite, la CAQ offre la page d'accueil la plus coûteuse à revisiter. Selon ces résultats, presque tous les fichiers doivent être téléchargés de nouveau! 😓

Liste des candidats

Compilation des résultats de DigitalBeacon des pages listant les candidats des partis politiques.

Liens Web vers les résultats sur DigitalBeacon

Pour ceux et celles souhaitant consulter d'eux-mêmes les rapports produits sur DigitalBeacon, voici ci-dessous les liens pointant vers ceux-ci. Il est possible qu'il y ait des différences entre les rapports à jour et les résultats précédents si les partis ont mis à jour leurs pages Web.

Sur toutes les pages visitées dans le cadre de ce petit comparatif, il y a une page qui remporte la palme de la page la plus lourde : celle des candidats de CAQ. Avec ces 38 mégaoctets (38 160 kilooctets), une personne ne disposant que de 250 mégaoctets de données sur son forfait cellulaire pourrait consommer ainsi près de 19 % de celui-ci! Ouch! Gare à cette personne si elle actualise la page, car cette consommation de données doublera instantanément! 😱

Au niveau de la liste des candidats du PCQ, il est difficile de faire une liste plus simple! En effet, celle-ci ne fait qu'énumérer les différentes régions et circonscriptions du Québec avec le nom de leurs candidats. Les citoyens souhaitant voir à quoi ressemble leur candidat local doivent donc se rendre sur la page dédiée à celui-ci. 🙃

Faire du bénévolat

Compilation des résultats de DigitalBeacon des pages bénévoles des partis politiques.

Liens Web vers les résultats sur DigitalBeacon

Pour ceux et celles souhaitant consulter d'eux-mêmes les rapports produits sur DigitalBeacon, voici ci-dessous les liens pointant vers ceux-ci. Il est possible qu'il y ait des différences entre les rapports à jour et les résultats précédents si les partis ont mis à jour leurs pages Web.

Belle surprise de dernière minute : sur les 15 pages testées, une première page a obtenu le grade « Bon » : la page « S'impliquer » de QS! Ce grade ne pouvait obtenu que si la page obtenait une émission de moins d'un gramme de CO2 lors de la première visite! 🏆

Avec un simple formulaire, la page du Parti conservateur est également passée près d'obtenir le même grade, avec une émission de 1,021 g de CO2! Une meilleure optimisation des fichiers ou la suppression de quelques images moins pertinentes dans la page pourrait probablement faire pencher la balance. ⚖

Sinon, mentionnons tout de même l'optimisation très remarquée pour la page du Parti libéral du Québec entre la première visite et la seconde, avec un pourcentage de réduction de près de 95 %. 🤗

Sommaire

Celui qui peut facilement s'améliorer : la CAQ

En consultant les résultats, nous pouvons rapidement constater que la CAQ serait le parti où des mécanismes de cache et de compression feraient la plus grande différence! 😮

Entre la première et la deuxième visite, la CAQ n'a obtenu qu'une réduction de 2, 1 et 21 % sur ces différentes pages. 😨

D'ici à ce qu'ils procèdent à ces différentes optimisations (et d'autres), espérons que leur site Web ne recevra que peu de visites, sinon ils devront largement compenser leurs émissions de carbone! 😬

Ceux qui ont réduit le plus leur empreinte carbone entre la première et la deuxième visite : le PLQ et QS

Grâce à une cache agressive, les personnes qui visitent de nouveau (ou qui navigue sur) les sites Web du PLQ et de QS n'ont pas besoin de retélécharger l'entièreté des différentes ressources!

Ensemble, ils ont une moyenne de 92 %, ce qui veut dire que l'équivalent de 9 ressources sur 10 est conservé dans la cache du navigateur! 😎

Les visiteurs de ces deux sites Web bénéficieront donc d'une navigation plus rapide entre les différentes pages. 😉

Conclusion

Sans avoir accès aux statistiques des sites Web, il m'est présentement impossible d'estimer une empreinte carbone plus proche de la réalité. Toutefois, nous avons pu constater que les partis devront généralement faire des efforts supplémentaires pour réduire leur impact environnemental. 😔

J'espère que cet article non-partisan de sensibilisation aura un impact positif d'ici les prochaines élections générales de 2026! 🤗

Intéressé à évaluer l'impact écologique de votre site Web et à trouver des moyens pour le réduire?